» Actualités » Limites et repères pour aider les enfants à grandir
 
dimanche 21 avril 2019
PLU
CIO


Limites et repères pour aider les enfants à grandir

 

La commission Action Sociale de Valencisse a proposé une conférence -débat, réservée aux parents, jeudi 4 avril, salle des fêtes de Chambon-sur-Cisse. Vingt-cinq personnes dont le maire Jean-Yves Guellier, ont participé à un exposé très riche de Elie Le Sergent, formateur, consultant en parentalité, éducation et relations humaines.

JPG - 1.3 Mo

A partir du triangle d’or formés de trois pôles : Pôle 1, les valeurs, les règles, les croyances. Pôle 2, le lien et Pôle 3, la loi, sa démonstration magistrale a engendré de nombreux échanges avec les parents présents qui sont parfois démunis face à certains comportements de leurs enfants. Une maman a exprimé ses doutes et ses peurs par rapport à l’équité de traitement entre ses trois enfants. Elle a expliqué qu’elle doit consacrer une demi-heure exclusivement à son deuxième enfant, chaque jour, pour continuer normalement les activités avec l’ensemble des trois.

Une autre maman, assistante maternelle, a évoqué son expérience face à ses propres enfants. Un papa a développé comment avec son épouse, il propose régulièrement à leurs trois enfants de 8, 10 et 12 ans, un conseil de famille où chacun peut s’exprimer.

Elie Le Sergent a fait très souvent référence au neuropsychiatre Boris Cyrulnik, penseur de la résilience. L’alliance à établir entre l’enfant et les parents est une condition fondamentale. « Il faut savoir nommer les choses. Les parents ne sont pas là pour satisfaire tous les besoins des enfants. Il faut faire la différence entre les désirs et les besoins et savoir dire non. La dimension sensorielle est extrêmement importante. Le contact avec les enfants est plus important que la nourriture. »

Pour le conférencier, le Quotient Emotionnel (QE), capacité à juger l’émotion chez l’enfant permet de mesurer le besoin de stimulation et de reconnaissance de l’enfant. Il est indispensable de créer une alliance positive : le lien, zone de permission, de liberté, de confiance. La culture du reproche ou du négatif n’est pas une bonne approche. Les repères consistent à dire d’abord ce qui va bien, c’est souvent ce qui manque pour l’enfant. Les limites sont liées à des règles de vie qu’il faut respecter : la loi, zone de protection et de sécurité. Les interdictions, oui si…, attention ! non, stop ! ».

Ces principes sont à mettre en exercice dès l’âge de trois enfants. L’enfant à besoin de repères et de limites, ça l’aide à grandir. Avoir des rituels structurants, par exemple des jeux de société qui réunissent la famille sont à développer le plus possible. Autre point abordé, éminemment important, la cohérence des parents vis-à-vis de leurs enfants.

Cette conférence très appréciée s’est poursuivie par des échanges autour du verre de l’amitié.

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Mentions légales     |    Se connecter